Vous trouverez ci-dessous quelques questions fréquemment posées. Veuillez les passer en revue avant de nous contacter. La réponse à vos questions pourrait déjà se trouver dans la liste.

Que fait D'Ieteren Immo ?

En tant que bras immobilier du groupe D’Ieteren en Belgique, D’Ieteren Immo gère les actifs immobiliers nécessaires aux activités du groupe, notamment les bureaux, les ateliers, les concessions, les centres logistiques et/ou les parkings. Ses activités s’articulent essentiellement autour de la conversion de sites et de la recherche de nouvelles zones de développement dans les secteurs semi-industriels et tertiaires, ainsi que sur le marché résidentiel. De plus, il aide également les consommateurs finaux, à savoir les locataires des 31 sites du portefeuille, en leur proposant des conseils immobiliers et un ensemble de services innovants. Avec ses différentes activités, D’Ieteren Immo cherche à garantir la prospérité de son immobilier qui, dans certains cas, fait partie des actifs du groupe depuis plusieurs décennies. Il recherche l’excellence dans ses différents domaines de responsabilité, grâce aux éléments suivants :

  • une gouvernance rigoureuse ;
  • une gestion durable de son portefeuille de biens ;
  • des relations à long terme avec les clients, fournisseurs et autorités ;
  • une équipe hautement qualifiée et proactive.

 

D'Ieteren Immo se positionne comme une société immobilière responsable qui réfléchit et anticipe les développements économiques, sociaux et écologiques. L'entreprise continue également à innover pour créer de la valeur à long terme pour tous ses stakeholders, y compris ses clients et fournisseurs, ses employés et actionnaires, et la société dans son ensemble.

Quel est l'objectif de Mobilis ?

Nous voulons créer un espace où la complémentarité entre les différents modes de transport actuels et futurs dans les villes est possible, tout en tenant compte de leur flexibilité dans le temps et de leur durabilité. 

C'est pourquoi notre mission est principalement axée sur la construction d'un bâtiment multifonctionnel, flexible et durable. Le bâtiment accueillera un certain nombre d'activités, dont, en premier lieu, l'activité commerciale (vente et service à la clientèle). 

L'ensemble est un mélange vibrant dont le thème central est la mobilité au sens large du terme.

 

La durabilité occupe une place importante dans votre mission. Quelles mesures allez-vous prendre pour réduire l'empreinte du bâtiment (et de sa construction) ?

Grâce aux panneaux solaires, à la géothermie et au stockage des eaux de pluie, Mobilis affiche une consommation énergétique nulle et est conçu pour résister au changement climatique. Les données climatiques de 2050 ont été prises en compte lors du dimensionnement des installations techniques. Nous avons pensé à l'implantation de verdure de manière biodiverse, une lumière bien pensée à travers des patios et des compteurs intelligents pour rendre possible une exploitation durable. Ce bâtiment entièrement conçu dans un environnement BIM contribue activement aux objectifs de durabilité. De plus, avec le canal comme veine logistique, le processus de construction peut se dérouler dans le plus grand respect de l'environnement.

En collaboration avec des partenaires spécialisés, nous avons mené des études approfondies afin de pouvoir démonter autant que possible et réutiliser ces pièces. Par exemple, la structure en béton servira de granulat, les briques seront réutilisées comme granitto, les panneaux en béton peuvent servir de terrasse extérieure, pour n'en citer que quelques-uns.

Où sera construit Mobilis ?

Le projet Mobilis sera construit au coin des Boulevards Industriel et Paepsem à Anderlecht.

Pourquoi sur ce site ?

Contrairement aux acteurs économiques qui quittent la Région de Bruxelles-Capitale, D'Ieteren Immo croit au défi d'un investissement durable dans la ville, surtout s'il s'agit d'un bel emplacement comme celui-ci. 

De plus, ce site est adjacent à l'ambitieux 'Plan Canal' de la Région de Bruxelles-Capitale. Avec ce plan, la ville entend répondre aux défis auxquels elle sera confrontée maintenant et dans les 20 prochaines années, en renforçant l'activité économique, en créant des logements, en améliorant l'espace public, en favorisant la mixité des fonctions et des groupes de population, etc.

La taille de la zone du canal sera définie sur la base des plans d'aménagement du territoire urbain et la zone industrielle de Biestebroeck sera transformée en Zone d’Entreprises en Milieu Urbain’ (ZEMU) afin de stimuler un bon mélange entre les activités de production et le logement. Ce site de D'Ieteren Anderlecht se trouve soudain au pied de la (future) ville. De plus, la zone autour du bassin de Biestebroeck à Anderlecht est l'une des plus importantes zones de développement dans le cadre du développement urbain du plan canal. Le gouvernement et les acteurs privés y planifient divers projets. Le projet "Nautilus", qu'Eaglestone construit juste en face du site, est l'une des premières réalisations dans le cadre de ce plan et donne une image concrète de l'ampleur des futures constructions voisines.

Dans cette perspective, l'équipe du Canal exprime sa volonté d'urbaniser le site et ouvre les portes à de nouvelles ambitions. Ainsi naît l'idée d'un bâtiment multifonctionnel et flexible pour le 'garage du futur', qui montre fièrement son activité productive et commerciale.

De plus, ce site est déjà la propriété de D'Ieteren, ce qui permet de démarrer les travaux plus rapidement.

Quelle sera la taille du bâtiment ?

La surface totale de Mobilis sera d'environ 23.000 m².

Quel est le timing des travaux ?

Début 2021 : permis de bâtir

Mi-2021 : début des travaux

Mi-2023 : mise en service

Qui a dessiné le projet ?

Équipe de conception Xaveer De Geyter Architects (XDGA) – UTIL – BOYDENS

Pourquoi cette équipe de conception?

Un concours a été organisé pour Mobilis. 40 cabinets d'architectes se sont inscrits pour élaborer le garage du futur. Parmi ces bureaux, 5 ont été sélectionnés pour défendre leur projet. L'équipe de conception XDGA – UTIL - BOYDENS a finalement été choisi par le jury comme lauréat pour développer Mobilis, en collaboration avec les sociétés d'ingénierie Util, Boydens Engineering et Daidalos Peutz.